Championnat de France à Dijon

Ça y est, le week end est bel et bien terminé… On a laissé quelques jours passer pour s’en remettre tellement c’était intense !

Le week end du 16 et 17 avril nous recevions donc les Grrriottes Girrrls de Lyon et les Knee Breakers on Wheels de Belfort pour notre dernier plateau de championnat, et quel plateau ! On a commencé tôt le samedi pour préparer la salle et tracer la piste avec une équipe de choc (1h45 de traçage, un vrai sprint !) Tout le monde s’y est mis, mise en place de la buvette, pose de scotch, des banderoles de nos sponsors L’Antre II monde, l’Auberge Espagnole et Momie Manga, préparation du merch et de ses nouveautés etc… (Vous avez vu nos nouveaux tote-bag?) A midi tout est prêt, les premières joueuses de Belfort arrivent, les arbitres et NSO commencent à discuter technique et les Velvet vont se préparer face à l’immense miroir de la salle de danse jouxtant le gymnase, pour certaines ce sera relaxation, pour d’autres séance peinture de guerre et quelques courageuses s’en grillent une dernière à l’entrée !

Dans les vestiaires avant le premier match, l’ambiance est à la concentration, dernières paroles du coach, dernier cri de guerre et nous voilà parties sur la piste, scratchant nos protections et replaçant nos protèges-dents. Pour notre entrée on a choisi de fabriquer une sorte de « nid à chouettes » dans lequel on s’accroupit toutes, attendant notre nom pour sortir et nous présenter au public. Il fait une chaleur à crever là dessous, on manque de place, alors on rigole, on tremble un peu, et puis Freddie Mercury se met à chanter alors c’est parti, on sort une à une de notre nid pour aller saluer la foule et lui lancer de la moutarde !

Ce premier match face à notre équipe de coeur, les KBOW, se révèle physique comme on l’avait pressenti. Les hits sont puissants, la vitesse soutenue, on se bat quand même, malgré la concentration qui faille un peu puisque le score augmente difficilement pour nous ! Les KBOW l’emportent largement et c’est mérité puisque notre équipe n’a pas réussi à garder son mental jusqu’au bout. Malgré tout, ce match nous en apprend beaucoup sur nous, on sait qu’on est capable de mieux, il faut aller trouver l’énergie et la concentration qui manque ! c’est l’heure du traditionnel claquage de fesses final, le public descend sur la piste et les KBOW très fair-play nous font une ovation du tonnerre ! C’est le moment idéal pour faire notre demande ! Eh oui, l’équipe des Velvet Owls et des KBOW se sont fiancées pour le plus grand bonheur des joueuses ! Nous leurs offrons des petites bagues et nous recevons en retour des badges de l’équipe. La défaite est soudain oubliée et laisse place à une soirée placée sous le signe de l’amuuur et des bleus !

Dimanche matin, c’est reparti pour un tour ! Les Grrriottes arrivent tôt pour leur match contre les KBOW. Le public est éparse mais qu’importe, les Velvet sont là pour soutenir leurs petites fiancées et l’équipe de Lyon à eu la bonne idée d’amener des fervents supporters !  Les KBOW mènent face à des Grrriottes qui ne se laissent pas démonter ! Les joueuses sont d’ailleurs tellement dedans qu’elles finissent par nous casser des arbitres ! Après une petite séance pansement, le match reprend et se termine par une seconde victoire de Belfort. (Bravo <3)

Du côté des Velvet l’heure est à l’échauffement, on pompe toutes ensemble, on cours, on réveille nos petits corps endoloris de la veille mais surtout, toute l’équipe se concentre. Pas comme la veille où l’on entendait encore des rires fuser, mais une véritable concentration d’équipe, où chacune fait attention à l’autre et motive ses coéquipières. (c’est beau ce que je dis !) Cet après-midi pas d’entrée spectaculaire, juste l’équipe, motivée, déterminée à faire mieux que la veille ! On mène au score au début du match, nos deux équipes ont des niveaux semblables, mais les Grrriottes commencent à prendre les devants. Chez les Velvet, on se dit que l’important est de montrer du beau jeu, l’ambiance sur le banc est excellente et même si on est menées, on est motivées, on tente des trucs, on essaie et on réussi de mieux en mieux à mettre en place les tactiques tant et tant répétées à l’entrainement ! La deuxième mi-temps est difficile puisque nous n’avons plus que deux jammeuses. Les joueuses enchaînent les jams, les bloqueuses créent des assist parfaits à leurs jammeuses qui tentent de coller au score. Bilan de ce match, une petite défaite de 40 points, c’est à dire rien du tout, et des Velvet galvanisées, qui se sont données jusqu’au bout !

Quelques larmes ont coulé après le dernier jam, ça y est, le championnat c’est fini et nous l’avons terminé sur un match intense, avec l’envie de montrer que les Velvet en ont dans le ventre ! Le public a été derrière nous et ce week end s’est vraiment terminé trop vite ! On salue les Grrriottes, on fait des photos toutes ensemble, le track est défait, les gens discutent du match en faisant de grands gestes, une bière à la main et puis la vie normale reprend petit à petit son cours…

Merci à PJ Strohmann pour les photos !

1 comment on “Championnat de France à Dijon”

  1. Pierre-Jean STROHMANN

    De rien !

    J’ai assisté aux 3 rencontres et ce fut un très beau plateau !

    A bientôt la Velvet Team !

Comments are closed.