Les Velvet à Pigalle

Samedi 28 mai, à l’aube (pour changer) nous avons pris la route, direction Paris pour l’événement « Motörheader » organisé par Les Gueuses de Pigalle. Au programme de la journée, un premier match faisant s’affronter le LARD B vs. Les Gueuses B, puis, à notre tour, pour affronter les Gueuses A.

C’est donc dans un gymnase au nom approprié pour l’occasion, le « Gymnase des Fillettes » que nous avons débarqué vers midi, pour découvrir une salle décorée pour l’occasion avec des bières géantes, des Harley Davidson, et surtout, surtout, des gens avec des énormes moustaches de Lemmy ! Le ton est donné pour la journée : ça va être rock’n’roll ! Premier constat de cette journée : le vestiaire. Organisation oblige, quand il s’agit d’accueillir plusieurs équipes, c’est parfois compliqué de trouver de la place pour tout le monde ! C’est donc avec un plaisir non feint que nous avons découvert notre vestiaire d’environ 8m², d’ordinaire réservé aux arbitres. une équipe de Velvet, ça fait environ 112 roues, 84 protections, 14 casques, 28 baskets, 14 paires de chaussettes de rechange, 15L de flotte, bref, autant vous dire que si on rajoute à ça un coach et une line-up, on a du battre un record ! Heureusement, on s’aime toutes, et après tout, se prendre les fesses de l’autre dans la tronche tandis qu’on essaie vainement d’enfiler ses roller sans shooter dans la voisine d’en face, ça fait partie du derby !

C’est donc dans un bel esprit d’équipe que nous sommes rentrées sur la piste, dansant sur du Beyoncé, scintillantes de paillettes, de maquillage guerrier et déjà, quelques gouttes de sueur perlant sur le front… Le temps orageux va rendre le match un peu plus difficile, mais de toute façon, on est venues pour transpirer ! On sait qu’on a notre chance, il va falloir la saisir. Nous mettons 3 jams à nous mettre dedans, constatant avec dépit le score qui affiche 30 / 1, en faveur des Gueuses. Allez ! On n’a pas fait toute cette route pour rien, on n’a pas bossé des heures durant pour rien, il est temps de se sortir les doigts se réveiller ! On remonte les points et on profite d’un power jam pour prendre de l’avance. A partir de cet instant, rien n’arrêtera plus les Velvet ! Motivées, concentrées, nous avons conservé notre écart de points jusqu’au dernier coup de sifflet. Face à nous, les Gueuses elles aussi ont fait preuve de beau jeu, puissant et intense, mais toujours avec fair-play et avec le sourire, et surtout, elles n’ont rien laissé passé et on su profiter de chaque petit moment de faiblesse de notre part ! Lorsque la dernière salve de coups de sifflet retenti, c’est la victoire pour nous 186 à 154 ! Les Velvet ont su mettre en place leur jeu, communiquer, travailler ensemble, et c’est aussi ça qui compte pour nous : on est une équipe, on gagne en équipe et on est très fières les unes des autres !

Nous avons laissé éclaté notre joie, félicité nos adversaires, nous nous sommes couvertes de câlins suants et collants, fatiguées mais contentes de ramener une nouvelle victoire à la maison !

Merci aux arbitres, aux NSO, comme d’habitude, sans vous rien n’est possible, et félicitations à nos MVP du jour, Baby Dolors #012 et Fla’viking #8,  et un petit bisou à Dirty Nursing et Lis’arsenic qui jouaient pour la première fois avec le maillot de l’équipe ❤

13233024_10205128612849739_2183215799879163339_n